Les moules : un petit coquillage qui excelle dans la simplicité, de sa préparation à sa dégustation.

Culture et élevage

La culture des moules varie selon les régions. En Atlantique et dans la Manche, les marées favorisent l’élevage sur bouchots, ces grands pieux de bois plantés en pleine mer sur lesquels les mytiliculteurs enroulent des cordes. Les moules y restent solidement accrochées par centaine. En Méditerranée, on préfère l’élevage sur cordes, en immersion permanente dans la mer. Plus rarement, elles sont aussi cultivées sur parc, comme les huîtres. Entre moule bleue et moule de bouchot, à vous de choisir ! La première s’impose par sa taille, mesurant jusqu’à 12 cm, la seconde, bien plus petite, possède une chair jaune orangé réputée pour son excellent goût.


Lire aussi : Notre recette vapeur à base de moules


Comment la pêcher ?

Pour les inconditionnels de la pêche à pied, quelques précautions s’imposent. Même si la récolte des moules peut aller très vite, méfiez-vous des intoxications alimentaires, fréquentes avec ce coquillage. Ne ramassez que les moules bien accrochées aux rochers, et oubliez celles qui se trouvent sur des supports métalliques comme les bouées. Enfin, éloignez-vous des ports et des égouts…


Lire aussi : Notre recette de fête à base de moules


Comment les cuisiner ?

En utilisant une coquille vide comme une pince pour prélever la chair de ses congénères, elles sont les reines des terrasses ensoleillées. Farcies au beurre d’ail persillé, à la marinière, à la crème, crues… Elles sont simples à cuisiner, à condition de bien les nettoyer au préalable : grattez chaque coquille sous un filet d’eau avec un couteau d’office afin qu’elle soit impeccable. Plongez-les ensuite dans un faitout avec ou sans matière grasse, et cuisez-les à couvert jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent. Récupérez et filtrez le jus de cuisson, puis parfumez-le selon vos goûts, avec du curry, du safran ou de la crème, par exemple.


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Saveurs, son application iOS et android