Beurre de cacahuète 1

Bonne pâte, il plaît autant aux Américains qu’aux Africains.  Allez-vous fondre pour la beurre de cacahuète, une saveur venue d’ailleurs ? 

D’où vient le beurre de cacahuète ?

Aux États-Unis et au Canada, le beurre de cacahuète est un aliment de base, au même titre que la confiture : 89 % des ménages l’utilisent, surtout comme une pâte à tartiner, et le sandwich peanut butter jelly est une institution. À l’autre bout de la planète, en Afrique, le beurre de cacahuète est dans toutes les cuisines… Il faut dire que cette légumineuse, de la famille des pois et des haricots, est une grande voyageuse. Si on a découvert en Chine des arachides fossilisées de quelque 100 000  années, elle était cultivée par les Aztèques (qui l’appelaient tlacacahuatl, d’où le mot cacahuète).

JE M’ABONNE AU MAGAZINE SAVEURS !

Les Espagnols et Portugais l’importent au xve siècle dans leurs comptoirs en Afrique et aux Philippines, avant que les esclaves africains ne la ramènent en Amérique, où l’on plante massivement des arachides dès la fin du xixe siècle. C’est à cette époque que deux médecins américains découvrent l’intérêt de la pâte obtenue en broyant des cacahuètes : le premier, illustre inconnu, destine sa trouvaille aux patients édentés de son sanatorium de Saint-Louis.

Le deuxième, végétarien, s’intéresse à la cacahuète comme source de protéine végétale ; mais c’est en inventant aussi les corn-flakes que le docteur John Harvey Kellog passera à la postérité ! En 1922, un certain Joseph L. Rosefield supprime son aspect grumeleux pour en faire une sorte de beurre stable et longue conservation, tel qu’on le connaît aujourd’hui. Il lance aussi le crunchy peanut butter (la version croustillante) en ajoutant des morceaux de cacahuètes à la pâte.


Lire aussi : Confiture maison : nos conseils et astuces


Saga Africa

En Afrique, bien avant ces inventions, on a toujours pilé l’arachide. Bon marché et nutritive, cette pâte est l’ingrédient de base des sauces, du mafé au rougail. S’il existe des productions locales, depuis une cinquantaine d’années, les Africains utilisent principalement un produit industriel français : la Dakatine, contraction des mots Dakar et tartine. Conditionnée dans une conserve affichant un iconoclaste petit blondinet, brute et non sucrée, cette pâte est fabriquée depuis l’origine en Alsace.

Les Grands Moulins de Strasbourg, qui blanchissaient des arachides pour la pâtisserie, eurent l’idée de broyer les graines cassées pour en faire une pâte similaire à celle qu’on trouvait aux États-Unis. La Dakatine eut rapidement du succès auprès de la communauté africaine immigrée, avant de trouver des millions d’amateurs en Afrique. Mais les Français, eux, n’ont semble-t-il pas encore succombé à son charme exotique. Dakatine s’apprête donc à lancer en fin d’année une version sucrée, avec l’espoir que l’on fasse rimer baguette avec cacahuète


Lire aussi : Nos recettes de crêpes rapides et originales


Que faire avec du beurre de cacahuète ?

On l’utilise pour lierune sauce ou un curry. En plus, on y fait mariner des petites brochettes de poulet façon saté. On donne une note exotique à une vinaigrette en l’associant à de la sauce soja et du gingembre râpé (chauffez-le légèrement pour qu’il se mélange mieux). On l’incorpore à une pâte à cookies (cookies au beurre de cacahuète, gâteau au beurre de cacahuète maison) ou bien à une sauce au chocolat.

Notre recette avec beurre de cacahuète

Beurre de cacahuète

  1. Cookies au beurre de cacahuète et pépites de chocolat

Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Saveurs, son application iOS et android