Le Pharamond Paris, un voyage dans le temps

Paris – La lourde porte de l’établissement fait office de machine à remonter le temps. Dans cette salle classée aux Monuments historiques, on s’attendrait presque à voir Ernest Hemingway dîner d’une andouillette en griffonnant sur son carnet. Aurait-il pris le plat de tripes à la mode de Caen, spécialité du lieu depuis sa création en 1879 ?

Le Pharamond 1

Nous optons pour le risotto à l’émulsion de truffes et les saint-jacques dans leur velouté de topinambours. Sébastien Richard, le nouveau chef, apporte un souffle plus jeune à l’institution. Le genre de la brasserie, à la suite du bistrot ces dernières années, s’en voit rénové et l’on peut s’attendre désormais à ce qu’un nouveau public s’y intéresse. Le service demeure très formel : tant mieux, cela participe au charme du lieu. L’assiette s’épanouit, surtout le midi avec le menu du jour accessible à toutes les bourses.

Le Pharamond, Paris. Menu du midi à 16,90 €, 35-40 € à la carte.

Théo Torrecillas