Un petit restaurant qui sert une grande cuisine sans en avoir l’air. C’est ce que propose cette adresse atypique et attachante.

Restaurant Mokonuts : chez qui

Elle est japonaise, il est français d’origine libanaise.

Tous deux ont fait leurs classes dans les grandes maisons.

Elle, chez Alain Senderens, au Yam’Tcha et au Blé sucré, une pâtisserie qui lui a apporté une solide formation en matière de desserts. Lui, chez Daniel Boulud à New York, Gordon Ramsay à Londres et beaucoup d’autres.

Son maître à cuisiner, comme certains ont un maître à penser, reste Antonin Bonnet, ex-chef du Sergent Recruteur à Paris.

Mokonuts : le lieu

Comme une maison de poupée, cet établissement dispose de moins de dix tables. (dix-huit couverts assis).

La cuisine est ouverte sur le restaurant.

Sur le comptoir, les desserts maison et, juste derrière, les fourneaux ça s’active en silence et en discrétion. Ici, il y a une espèce de grâce qui habite l’espace.


Lire aussi : Découvrez la table de Marie-Jeanne, une rôtisserie coquette à découvrir !


Dans l’assiette

Une courte ardoise annonce les propositions du jour : quatre petites assiettes et deux plats principaux.

Mais aucun diktat.

On choisit trois petites assiettes, un plat ou une petite assiette et un plat.

Ou trois desserts, si le cœur vous en dit. Bref, c’est le règne de la liberté.

On est bien loin des menus imposés. On mange selon sa faim et ses goûts.

En théorie, car en pratique, on mange bien au-delà de sa faim, tellement c’est un bonheur du palais. Ne manquez pas le labné (fromage) qui se marie, selon les jours et les saisons, avec des radis fins, des navets, des betteraves et le mélange d’épices du zaatar.

En plat : poularde au pesto de blettes et pommes coquine (une variété de pommes de terre exquise), barbu de ligne et courge kabocha rôtie, épinards et sauce tahini.

Un divin houmous avec du bœuf haché cuit, des grains de grenade et des amandes.

Pour finir, des cookies, un halva cake aux noix de pécan et au sucre muscovado, des choux à la crème au café et au mascarpone…

Dans le verre

Des vins nature, du café filtre ou des expressosde l’Arbre à Café, du thé japonais au sarrasin grillé.

On vous dit, ici, c’est « liberté, liberté chérie ».

Coordonnées du restaurant Mokonuts

Mokonuts, 5 rue Saint-Bernard, Paris 75011. Plats de 4 € à 12 € à l’ardoise.