Découvrez le nouveau numéro de Saveurs et ses 63 recettes inédites !

COMMANDER CE NUMÉRO

Saveurs n°266

 

Saveurs n°266 : le vrai goût de l’été !

« Le printemps ensoleillé que nous avons connu et le temps libre dont nous disposions a incité un grand nombre d’entre nous à renouer avec les joies du jardinage. Pour ceux qui en avaient la possibilité, un bout de terrain ou une simple terrasse, les plantations ont occupé une place privilégiée dans leur emploi du temps.

Renforcé pendant le confinement, ce besoin de renouer avec la terre répond à nos aspirations pour une ville plus verte où la nature retrouverait sa place.

Beaucoup d’initiatives vont dans ce sens : création d’un potager géant sur les toits d’un pavillon à la porte de Versailles où les Parisiens peuvent cultiver leurs propres légumes, ou encore Peas&Love qui met à la disposition de ses membres des potagers urbains gérés par des « farmers » qui bichonnent leurs plantations (p. 10).

À l’image de ces initiatives et de tant d’autres, ce numéro d’été nous l’avons voulu buissonnier. À l’heure où les semis de printemps sont devenus de magnifiques légumes, nous vous emmenons sur l’île d’Oléron chez Marie et Samuel, un couple de maraîchers qui dédie une partie de son exploitation à la libre cueillette (p. 64). Avec l’aide de leurs enfants Garance et Émile, nous y avons rempli notre cagette de bons produits bio. Nous vous proposons des recettes toutes simples pour les accommoder. Retour à Paris pour rencontrer Wesh Grow, une start-up inspirante installée au pied d’une cité. Elle cultive dans un ancien parking des micro-pousses et des herbes aromatiques fabuleuses que les chefs s’arrachent (p. 110). Beaucoup de choses se passent à Paris, mais la campagne n’a rien à lui envier. Une balade sur un chemin de traverse, un buisson de mûres couvert de fruits, un panier vite rempli, et le dîner du soir est presque prêt (p. 74).

Très bel été à tous. »

Saveurs n°266

 

L’édito de Sylvie Gendron, rédactrice en chef


Lire aussi : Mieux consommer : 7 astuces pour adopter un mode de vie (plus) responsable


Saveurs été 2020 : le sommaire du nouveau numéro

Saveurs n°266Cuisiner

  • En direct du producteur : Dans ma cagette, il y a du fenouil, des tomates, des courgettes et des cerises.
  • Dresscode : La caponata. Cette compotée de légumes sicilienne se déguste chaude ou froide.
  • Chez mon boucher : Les keftas. Des brochettes de viande hachée agrémentée d’herbes et d’épices qui ne manquent pas de caractère.
  • Gourmet : La tomate. Elle a beau être ronde, on n’en a jamais fait le tour tant elle inspire de recettes !
  • L’atelier du pain : Benoîtons curcuma-olive. Renouez avec les traditions et confectionnez ces petits pains grâce à notre recette détaillée.
  • Batchcooking : Les dîners de la semaine. Profitez de votre dimanche pour cuisiner… et vous simplifier la vie, du lundi au vendredi.

Recevoir

  • Instant de vie :  Cueillette gourmande. Quand, au plaisir de cueillir soi-même les trésors de la nature, s’ajoute celui de les cuisiner, on est assuré de se régaler.
  • Portrait de chef :  Nabil Attard. Ce chef autodidacte a installé ses fourneaux à Orléans. Il y réinvente la cuisine de son pays d’origine, la Syrie, avec beaucoup de créativité.
  • Panier estival : Les mûres. Sauvages ou cultivées, ces baies noires ont le goût des plaisirs simples.
  • Cours de pâtisserie : Perles de jasmin à la pêche blanche, un dessert expliqué en détail par Carl Marletti, notre chef pâtissier.

Voyager

  • En France : Le littoral de l’Aude. Entre Béziers et Perpignan, la terre se mêle intimement à la mer et à l’eau douce pour composer un environnement tout à fait singulier.
  • Le haut du panier :  Le merlu de ligne. Embarquement sur le bateau d’un pêcheur de Saint-Jean-de-Luz pour tout savoir de cette pêche traditionnelle et de ce poisson labellisé.
  • L’italie de Laura : Matera. Toute la richesse de la cuisine italienne à travers les spécialités de chacune de ses villes.
  • C’est local : Wesh Grow. Cultiver des herbes aromatiques et des micro-pousses en plein Paris, c’est le défi relevé par une jeune société qui fait florès.
  • Portrait de vigneron : La Grange aux Belles. Ce domaine angevin est mené par trois compères qui ne mégotent ni sur la qualité ni sur la typicité de leurs vins.
  • Épicerie asiatique : Dip laotien à la tomate.
  • Le dessert du dimanche : Brioches roulées aux fruits rouges.

Lire aussi : 3 manières de cuisiner les graines de chia