kadaif

S’il nous est familier dans les desserts orientaux, le kadaif cache mille et un autres usages culinaires loin d’être tirés par les cheveux…

Kadayif, ktaïf, kanafeh, kneffe ou konafa, kadaif Autant de noms qui évoquent des pâtisseries libanaises, turques, égyptiennes, israéliennes ou maghrébines et qui ont en commun bien plus qu’une sonorité. Leur dénominateur commun, c’est cette pâte très spécifique qu’on surnomme cheveux d’ange et qu’on trouve dans les pays du Levant. Son bassin d’origine se situe dans l’ancien Empire ottoman, en Grèce et en Turquie, deux pays dont les proximités gastronomiques ne sont plus à démontrer. On y mange le kadaif fourré de fruits secs dans sa version sucrée mais il peut aussi être accompagné de fromage dans un plat de mezze.

 JE M’ABONNE AU MAGAZINE SAVEURS !

La composition de la pâte à kadaif

Comme sa cousine, la pâte phyllo, la pâte à kadaif se compose simplement d’eau et de farine de blé. La préparation est versée en filet sur une grande plaque ronde rotative et striée, chauffée par le dessous. On obtient de longs vermicelles souples qui sont enroulés en écheveaux.

La pâte à kadaif est toujours vendue fraîche. C’est en recuisant, au four ou – traditionnellement – entre deux poêles, qu’elle durcit et apporte ce caractère croustillant à la préparation. Vous pouvez aussi la faire frire dans un bain d’huile.


Lire aussi :  Vermicelle de riz : nos recettes faciles et gourmandes


Comment conserver le kadaif ?

À l’état frais, la pâte kadaif  ne se conserve pas longtemps. Mieux vaut utiliser rapidement tout le contenu du paquet une fois ouvert. Mais une fois qu’elle aura été préparée et cuite par vos soins, elle se conserve ensuite quelques jours et se réchauffe très bien au four.

Comment utiliser le kadaif ?

La plus grande période de consommation de cette pâte, que ce soit sous forme de dessert ou dans des plats salés, reste l’Aïd. À la fin du Ramadan, de grands repas sont organisés et le baklava au kadaif fourré aux fruits secs et nappé de miel partage la vedette avec des baklavas de pâte phyllo.

Il existe deux techniques d’utilisation bien distinctes du kadaif : soit on crée deux couches de pâte entre lesquelles est placée la farce, soit on enroule le fromage ou les fruits avec les longs cheveux d’ange. La deuxième technique permet de former de jolis nids aussi efficaces dans une recette traditionnelle que dans une assiette plus moderne. C’est d’ailleurs ainsi que le chef Michel Sarran présente ses suprêmes de pigeon dans son restaurant doublement étoilé. 


Lire aussi :  Piment d’espelette : comment le conserver et l’utiliser ?


Nos recettes à base de kadaif

  1. Grosses crevettes croustillantes, sauce à la mangue
  2. Baklava au Kadaif

Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Saveurs, son application iOS et android