Botanique restaurant Paris 3

Botanique restaurant Paris, ni classique ni excentrique. Cette table ne joue pas la surenchère. Mais plutôt le raffinement d’une cuisine traditionnelle singulière.

 Chez qui ?

Alexandre Philippe Rimbaud, passionné et fin connaisseur de vins, a ouvert Botanique restaurant Paris à l’automne 2015. « La nature me manque et ce lieu est un peu comme mon jardin à Paris. » D’où le nom de cet établissement, qui n’est pas orienté légumes en particulier.

 JE M’ABONNE AU MAGAZINE SAVEURS !

L’assiette

En cuisine, le chef nippon Sugio Yamagushi excelle dans sa réinterprétation de la cuisine gastronomique française traditionnelle. Des traces du Japon ? Très peu si ce n’est cette attention aux détails et aux dosages justes. Ne serait-ce que pour une simple mais excellente terrine de canard du Gers. La salade de bulots et sa vinaigrette aux végétaux a déjà de nombreux amateurs, « bien que le bulot, ce ne soit pas facile », précise Alexandre Philippe. Ça passe ou ça casse, ici les mangeurs trépassent de plaisir. À suivre, un vol-au-vent à la crème de morilles (l’hiver, le plat est proposé avec de la truffe).

N’oublions pas en plat principal également un exceptionnel gratin dauphinois. Plutôt que les classiques « entrées, plats, desserts », la carte invite à découvrir « le coin gourmand, le coin de la criée, le coin végétal ». On peut donc opter pour des choux de Bruxelles frits au piment fumé aussi bien que pour une bisque d’écrevisses. Il y a cette volonté de laisser au client la possibilité de composer lui-même son menu, une tendance qui s’affirme aujourd’hui dans les restaurants.


Lire aussi : Neva cuisine : un restaurant parisien sans frontière


La salle

Tout a été pensé « maison ». On y a par exemple remarqué d’astucieux tiroirs conçus à partir de caisses de vin de grands domaines. L’artisanat français est à l’honneur avec des bois du Morvan et du Perche, de la pierre taillée du Val-d’Oise et du calcaire d’Ardèche. À l’étage, une belle salle, très lumineuse.

Dans le verre

Un très grand choix de vins avec une prédilection pour une vaste région qui irait de l’Alsace à la vallée du Rhône en passant par le Jura, la Champagne et bien sûr la Bourgogne. Laissez-vous guider par Alexandre Philippe, qui maîtrise le vin mieux que quiconque.


Lire aussi : Maloka : casa do Brazil


Et aussi

Deux offres différentes : le midi au rez-de-chaussée, le soir au rez-de-chaussée et à l’étage. On peut opter pour une découverte informelle ou un menu dégustation dans les règles de l’art.

Botanique Restaurant Paris. Menus déjeuner : 20 et 25 €. Menu dégustation le soir : 65 €. Carte env. : 50-60 €.


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Saveurs, son application iOS et android