De la confiture à la gelée, en passant par la compote, pour qui sait l’apprivoiser, le coing est un pur délice. Découvrez notre recette de gelée de coing !

Retrouvez toutes nos recettes sur l’application Saveurs

Ou achetez directement le magazine Saveurs Magazine n°222

À quoi ressemble un coing ?

Il a la forme d’une poire williams, la peau duveteuse d’une pêche et la couleur d’un citron mais le parfum qu’il dégage n’est à nul autre pareil. Pour ceux qui vivent (ou qui ont vécu) à la campagne, son odeur évoque tout à la fois l’automne qui s’installe, les confitures qui mijotent dans leur chaudron et les cueillettes de fruits que l’on met à l’abri pour l’hiver.

3 choses à savoir sur le coing

  • Pommiers, poiriers et cognassiers produisent leurs fruits au même moment, quand sonne l’heure de la rentrée. Ils se retrouvent donc tout naturellement dans les mêmes étals et les mêmes corbeilles.
  • Mais gare ! ne vous laissez pas attraper en mordant dedans, croyant croquer dans une reinette ou une louise bonne ! Vous risqueriez de recracher vite fait votre bouchée car à l’état cru, la chair est dure, âpre, astringente, granuleuse, absolument immangeable.
  • Un seul coing dans un compotier suffit à embaumer une pièce ; et placé dans une armoire, il est une alternative gourmande aux sempiternels sachets de lavande.

Lire aussi :  Abricot : on vous dit tout sur ce petit fruit orangé


Coing : comment bien le choisir ?

Pour bien choisir un coing, vérifiez qu’il soit ferme, intact et bien joufflu. Délaissez ceux durs comme des cailloux, verts ou très duveteux (pas assez matures). Ne vous laissez pas rebuter par ceux qui sont piquetés de taches brunes : archi-mûrs voire blets, ils sont à point pour un plongeon dans la bassine à confiture. Les autres se conserveront plusieurs semaines dans un endroit frais, sec et aéré.

Comment cuisiner le coing ?

Le coing révèle sa délicate saveur qu’à la cuisson, quand sa pulpe devient rose saumon et que son tanin se libère. Est-ce pour cela que ce fruit est si discret sur les marchés ? C’est sans doute aussi parce qu’il est difficile à peler et long à cuire. C’est un régal qui se mérite.

Le terme “marmelade”, aujourd’hui couramment associé à l’orange, dérive du portugais marmaelada qui signifie : confiture de coing. Ce fruit a une botte secrète : une incroyable richesse en pectine, substance au fort pouvoir gélifiant, qui entre en action au moment du refroidissement.

La saison du coing, un fruit d’automne

saison janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc
coing NON NON NON NON NON NON NON NON OUI OUI OUI NON

À défaut d’en faire de la gelée de coing ou du cotignac (pâte de coing), invitez ce fruit automnal dans vos desserts à base de pommes ou de poires (crumbles, compote de coing, tatin, clafoutis…) ou associez-le, comme en Orient, à des plats salés (tajines, ragoûts, volailles rôties, gibier, fromage), après l’avoir blanchi puis poêlé dans du beurre.


Lire aussi :  Le melon : pleine saison !


recette de gelée de coing

Gelée de coing : la recette

Ingrédients pour la recette de gelée de coing

  • 2 kg de coings
  • Sucre cristal (800 g pour 1 litre de jus de coing)
  • 1-2 citrons

Préparation de la recette gelée de coings

  1. Pelez les coings, coupez-les en 8 et placez-les dans une casserole. Couvrez-les d’eau et laissez-les cuire doucement pendant 1 h.
  2. Versez les coings et le jus dans une passoire doublée d’une étamine à confiture, pressez légèrement les fruits. Pesez le liquide obtenu. Ajoutez alors le jus d’1 citron et 800 g de sucre cristal par litre de jus obtenu.
  3. Mélangez bien le tout, versez dans une bassine à confiture et placez sur feu doux.
  4. Placez une assiette au congélateur.
  5. Laissez cuire la gelée 10 min env. à petits bouillons.
  6. Lavez puis séchez les pots de confiture.
  7. Versez 1 goutte de gelée sur l’assiette bien froide : si la goutte fige tout de suite, la confiture est cuite. Sinon poursuivez la cuisson et réessayez plus tard.
  8. Versez la gelée dans les pots préparés, vissez les couvercles, puis retournez les pots pour les laisser refroidir.