Douce comme le sucre, blanche comme le lait, la noix de coco fraîche est l’aliment tendance par excellence.

L’origine de la noix de coco

La graine du cocotier, arbre probablement originaire de Malaisie, voyagea jusqu’en Europe sur les navires des explorateurs. Marco Polo fut le premier à croiser, en 1280, à Sumatra, cette «noix indienne » ou «noix du pharaon » qu’il détailla dans son journal de bord. Nul doute qu’il en rapporta quelques-unes dans son Italie natale. Deux siècles plus tard, Vasco de Gama fit de même.

Ce furent les hommes de son équipage qui, en 1499, baptisèrent les noix « coco », en raison de leur ressemblance avec une tête grimaçante de croque-mitaine (qui se dit « coco » ou « cocã » en portugais).

Ainsi, on imagine sans peine l’effet produit, dans les cales sombres, par des centaines de coques chevelues, chacune percée de trois orifices sombres – « deux yeux et une bouche » – qui sont en réalité des trous de germination.

  • La coco est devenue « noix de coco » au XVIIe siècle.
  • L’Académie française, à qui elle fut présentée en 1674, ne releva pas l’erreur : la noix de coco n’est pas une noix mais une graine, ou plutôt une drupe, c’est-à-dire un fruit contenant un noyau.
  • Ce que l’on mange, c’est l’amande contenue dans le noyau, mais encore faut-il pouvoir y accéder…

Lire aussi : 4 recettes pour cuisiner les fruits de la passion


Les bienfaits de la noix de coco

Quel autre végétal peut se vanter de fournir à la fois du jus, du sucre, du lait, du beurre, de la crème, de l’huile, de la farine et du vinaigre ? Sans compter sa coque, capable de se métamorphoser en récipient, en masque, en instrument de musique… La noix de coco venue des rivages tropicaux s’apparente à un couteau suisse tant elle a de ressources.

Ses produits dérivés, surtout, ont le vent en poupe, portés par leurs vertus antioxydantes et hypoglycémiantes.

  • Une peau de croco ? Et bien, badigeonnez-vous d’huile de coco.
  • La friture la plus saine du moment ? Devinez quoi.
  • Vous êtes diabétique ? Le sucre de coco est là.
  • Végétarien ? Le beurre de coco vous sauvera.
  • Allergique au gluten ? La farine de coco, pardi !
  • Gourmand et exigeant ? Alors prenez le pack complet pour briser la routine culinaire.
  • Sous forme de lait, la noix de coco apporte aux plats une note exotique et temporise le feu du piment.

D’autres déclinaisons moins connues, comme l’eau de coco, le sucre et la farine de coco grignotent à une vitesse folle du terrain sur les linéaires, portés par leurs bienfaits nutritionnels.

Comment casser une noix de coco ?

Franchir la barrière protectrice de la carapace brune et fibreuse n’est pas une mince affaire.

  1. Pour ouvrir une noix de coco, munissez-vous d’une perceuse ou d’un tire-bouchon.
  2. Percez ses yeux et videz l’eau au-dessus d’une passoire pour filtrer les petits débris
  3. Laissez l’usage de la machette aux autochtones expérimentés et privilégiez la méthode du four chaud.C’est ainsi qu’au bout d’un quart d’heure environ, la noix de coco se fendra naturellement et vous pourrez en recueillir la pulpe à l’aide d’une petite cuillère (si elle est encore tendre) ou d’un couteau économe (dans le cas d’un fruit plus mature).

Mais que faire dès lors de cette pulpe recueillie ? Inspirez-vous des cuisines asiatiques, africaines et sud-américaines dont la noix de coco est un des ingrédients de base, tant dans les préparations salées que sucrées.


Lire aussi :  Zoom sur le tamarin


Recette rochers noix de cocorecette rochers congolais à la noix de coco

Rochers congolais à la noix de coco : ingrédients

– 2 blancs d’œufs
– 150 g de noix de coco râpée
– 100 g de sucre
– 1/2 c. à café d’extrait de vanille liquide
– 2 c. à soupe de sucre glace, pour décorer
Ustensiles :
– 1 poche à douille (facultatif)
– Petites caissettes en papier (facultatif)

Rochers noix de coco : préparation

– Préchauffez le four à 150°C.
– Mettez tous les ingrédients dans un saladier et mélangez avec les mains. Façonnez les rochers avec les doigts ou à la poche à douille.
– Rangez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson ou dans des petites caissettes individuelles, et faites cuire 5-8 min, jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

 

 

Congolais noix de coco