Courges courge

Au programme dès l’automne, la courge s’invite à table aussi souvent que possible, de l’entrée au dessert. Quel régal !

Il existe mille et une variétés de courges, de formes, de couleurs et de saveurs variées. La courge s’adapte tout autant aux préparations sucrées que salées (parmentiersoupe de courge, velouté de courge, gratin aux courges,..). Elle se marie aussi très bien aux épices.

 JE M’ABONNE AU MAGAZINE SAVEURS !

Les différentes variétés de courges : butternut

Son nom français est la « doubeurre », hommage à sa texture veloutée. Aux soupes, elle donne un grain inimitable. Délicieuse crue et râpée comme une carotte, la butternut ne se livre pas cependant au premier regard. Sa peau beige est dure et épaisse. Le trésor est bien gardé à l’intérieur.

Les différentes variétés de courges : potiron

La famille est nombreuse, mais c’est en général le bon gros « rouge vif d’Étampes » qui la représente. Peau rouge brique, chair orangée plus ou moins goûteuse : c’est la courge éternelle, d’autant plus appréciée des primeuristes qu’elle peut se débiter en tranches.


Lire aussi :  Découvrez notre recette : parmentier au veau et aux noisettes


Les différentes variétés de courges : patidou

Impossible de le confondre : sa peau ivoire et côtelée est parcourue de rayures vertes. Sa chair, rose orangée, est très sucrée. Du coup, on peut jouer les contrastes et le farcir avec de l’agneau, ou au contraire le caresser dans le sens du poil… et le passer en confiture.

Les différentes variétés de courges : potimarron

Le plus souvent d’un beau rouge brique, le potimarron a la forme d’une poire. Sa chair jaune et farineuse évoque une purée de marron, d’où son nom. Les Français l’ont découvert il y a une vingtaine d’années, mais les Japonais en sont friands depuis plusieurs siècles, en particulier sur l’île de Hokkaido.

Les différentes variétés de courges : sucrine du Berry

La sucrine du berry est de la famille des courges musquées, c’est dire si elle est savoureuse. Sa peau, d’un beau vert foncé, (elle est très appréciée, également, en décoration) s’éclaircit en vieillissant. Comme son nom l’indique, c’est l’une de ces vieilles variétés enracinées dans un terroir, que l’on redécouvre aujourd’hui.

Comment conserver la courge ?

La courge était alors d’autant plus appréciée qu’elle se conservait, au frais, durant les longs mois d’hiver. Cette sagesse économe a failli causer sa perte : elle reste associée, pour toute la génération du baby-boom, aux privations de l’Occupation, maudit compagnon de route du rutabaga et du topinambour. Seul le potiron a sauvé sa peau, mais à quel prix : tout juste bon à passer en soupe de courge, et encore à condition que pommes de terre, lard et poireaux relèvent le tout. On le redécouvre aujourd’hui comme un légume à part entière. Dans la foulée, ses cousins oubliés, dont les graines de courges ont été sauvées dans les potagers de quelques amateurs passionnés, reviennent en force. Tant mieux : ils sont souvent encore plus intéressants que lui. 


Lire aussi :  Découvrez notre recette risotto au potimarron


Nos recettes à base de courge

  1. Frites de courge
  2. Courge rôtie au lard fumé
  3. Gnocchi de butternut
  4. Pizza au potiron
  5. Paillassons de courge
  6. Nougatine aux graines de courge
  7. Patidou farci
  8. Salade de bœuf et potimarron rôti

Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Saveurs, son application iOS et android