Indispensable du petit-déjeuner, du goûter ou tout simplement dès que l’on a un petit creux, la confiture maison met tout le monde d’accord. Même si on trouve dans le commerce des confitures artisanales qui respectent un mode de fabrication traditionnelle, il faut bien avouer qu’une confiture maison c’est quand même autre chose.

Faire de la confiture est relativement facile, vous n’aurez pas besoin de matériel spécifique ou coûteux, si ce n’est de recycler des bocaux en verre et d’un peu de place pour stocker vos pots de confiture. Cependant, il y a quand même quelques petites choses à savoir pour être sûr de réussir sa confiture maison. De la fabrication à la conservation, en passant par les différentes techniques de stérilisation, on fait le point sur la confiture maison.


Lire aussi : La recette de la confiture d’abricot


Comment faire de la confiture maison ?

  1. Pensez à étiqueter vos pots, avec la date de fabrication et le nom de la recette. Même si sur le moment on a l’impression qu’on va s’en souvenir, des mois (et plusieurs marmites de confiture) plus tard, ce n’est jamais le cas. 
  2. Pour conserver de la confiture maison, stockez la dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.
  3. On peut utiliser plusieurs sortes de sucres selon la teneur en pectine des fruits choisis. Le sucre cristallisé convient aux fruits contenant assez de pectine pour figer. Plus fin, le sucre en poudre se dissout plus vite. On peut ajouter de l’agar-agar ou du Vitpris aux fruits pauvres en pectine. Le sucre blond, sucre de canne partiellement raffiné, est moins « pur » que le sucre blanc, il est à préférer pour les confitures que l’on va déguster rapidement et conserver au réfrigérateur. Le sucre à confitures (type Confisuc) est composé de sucre cristallisé additionné de pectine et d’acide citrique qui favorisent la prise de la confiture. La pectine est un gélifiant présent dans certains fruits (pépins de pomme, d’agrumes, de groseille…). L’acide citrique permet la gélification des pectines et assure une meilleure conservation de la confiture maison.
  4. La confiture est faite de fruits entiers ou en morceaux, cuits avec du sucre (au minimum 700g pour 1kg de fruits). La gelée se prépare elle avec du jus de fruits sans pulpe cuits dans de l’eau. L’appellation marmelade est réservée aux produits à base d’agrumes. Mais on peut en faire avec tous les fruits, en les faisant au préalable macérer dans du sucre.
confiture maison 3

Pour faire sa confiture maison, il vous faudra retourner le pot !

Confiture maison : ce qu’il faut savoir

  1. Ne jetez pas systématiquement noyaux et pépins, ils contiennent de la pectine, un épaississant naturel. Faites-les cuire avec les fruits dans un petit sachet ou une gaze pour les retirer facilement lorsque la confiture est cuite.
  2. Pour vérifier qu’une gelée est prise, versez-en une goutte sur une coupelle préalablement placée au réfrigérateur, et penchez-la : si
    la goutte glisse, la gelée n’est pas assez cuite. Si elle fige, c’est prêt !
  3. Pour nettoyer les pots à confiture et les couvercles, lavez-les puis immergez-les 10 mn dans une marmite d’eau bouillante. Retirez la marmite du feu, prélevez les pots en veillant à ne pas vous brûler. Laissez-les sécher retournés sur un linge propre.
  4. Pour les bocaux à vis, remplissez les pots propres de confiture très chaude, à ras bord. Vissez fermement les couvercles, retournez les pots et laissez-les refroidir plusieurs heures sur le plan de travail. On doit entendre un « clac » à l’ouverture du pot.
  5.  Choisissez des fruits frais, de saison et non gâtés. (Gardez les fruits trop mûrs pour les compotes.) Si vous conservez leur peau, préférez des fruits bio.
  6. Remplissez proprement les pots, à l’aide d’un entonnoir par exemple. En cas de coulures, nettoyez les pots fermés et retournés avec un linge propre humide.
Comment faire de la confiture maison

Prendre le temps de faire sa confiture soi-même


Lire aussi : Découvrez le sirop d’orgeat